Néa : Navette Étonnement Absente !

Un mois après sa mise en service, la navette Néa n’aura fonctionné qu’un seul jour.

Mise en service le 20 septembre au matin, la navette Néa est en panne depuis le 20 septembre au soir !

Les difficultés techniques s’accumulent !

Pour Ambitions pour Gap, la mise en service de la navette Néa sur la piste cyclable ? de la contre-allée Albert Laty (avenue Jean Jaurès) continue d’être une aberration et un gâchis d’argent public.

Aberration tout d’abord puisque cette navette va circuler sur la piste cyclable. Partout, les transports en commun se développent au détriment de la voiture mais à #Gap, à contre-courant et de manière délibérée, ce développement se fait en prenant sur l’espace réservé aux cyclistes.

Aberration ensuite puisque cette navette emprunte précisément le même parcours que la ligne de bus n°1, c'est-à-dire la ligne la mieux lotie de #Gap en termes de fréquence.

327 000€ à l’achat, près de 50 000€ par an pour son exploitation, sans oublier les coûts des conducteurs (ironie d’une navette dite “autonome” qui nécessite un opérateur en permanence) et les coûts cachés : aménagement des carrefours et des traversées de voies, feux tricolores dédiés, signalétiques…

Cette navette est un gâchis de fonds publics locaux et européens qui ne s’inscrit malheureusement pas dans un véritable plan de déplacements pensé pour l’ensemble de la ville de #Gap et de son bassin de vie.

Cette navette est une action isolée, reflet de la politique menée à #Gap. Croire aux solutions techniques sans définir une vision globale de l’organisation et l’aménagement des circulations à Gap revient à ignorer le problème.

La transition écologique ne peut pas se résumer à des actions ponctuelles.